Défibrillateurs en ville

image-intro.jpg

Défibrillateurs en ville

La ville équipe l’ensemble de ses structures accueillant du public de défibrillateurs. Vous en trouverez un à l’Hôtel de ville, au centre culturel Jean Monnet, au Bordeau Théâtre & Cinéma, au Stade Lucien Véjux, à la médiathèque George Sand ou encore au Centre de Premières Interventions… Récemment des défibrillateurs supplémentaires ont été installés dans toutes les écoles de la ville et au boulodrome. Parce que personne n’est à l’abri d’un accident de la vie, cet appareil peut changer la donne lorsqu’une situation dramatique se présente.

A quoi sert-il ? 

Lorsqu’un cœur est en fibrillation, on peut lui imposer de reprendre un rythme normal en lui envoyant un choc électrique important. L’appareil complète et facilite les gestes de réanimation cardio-pulmonaire que l’on apprend lors des formations de secourisme. Lorsqu’une personne en est équipée, toutes les données vitales sont enregistrées dans le boîtier, ce qui permet d’optimiser les soins apportés par les équipes de secours.

L’arrêt cardiaque en quelques chiffres

En France :

  • Chaque année, 50 000 personnes meurent prématurément d’arrêt cardiaque.
  • Le taux de survie à un arrêt cardiaque est de 2 à 3 %.
  • Sans prise en charge immédiate, plus de 90 % des arrêts cardiaques sont fatals.
  • 7 fois sur 10, l’arrêt cardiaque survient devant témoin, mais moins de 20 % de ces témoins font les gestes de premiers secours. Or 4 victimes sur 5 qui survivent à un arrêt cardiaque ont bénéficié de ces gestes simples pratiqués par le premier témoin.

Source : https://www.cardiacscience.fr/arr%C3%AAt-cardiaque-soudain/

Comment ça marche ?

Le défibrillateur comporte une batterie lui assurant son autonomie électrique. Ses électrodes que l’on place sur la victime permettent dans un premier temps à l’appareil d’effectuer une analyse de la situation cardiaque. En fonction du résultat de ce test, le défibrillateur détermine la marche à suivre et l’indique au secouriste par un message vocal, des témoins lumineux et/ou un écran d’affichage. 

defibrillateur-1025x615.png

defibrillateur-1025x615.png, par servicecommunication

Où les trouver ?

plan-emplacements-des-defibrilateurs.jpg

plan-emplacements-des-defibrilateurs.jpg, par servicecommunication

Un fléchage sur panneau vert indiquant « DAE » (Défibrillateur Automatisé Externe) vous conduira vers cette boîte en plastique, qui prend la forme d’une box, située souvent près de l’entrée. Il est vérifié chaque mois afin de garantir sa conformité.

⇒ Si vous êtes témoin d’un arrêt cardiaque : 

Appelez le :

  • 15 (Samu)
  • 18 (Les pompiers)
  • 112 (numéro d’urgence européen)

Décrivez l’état de la victime
Donnez l’adresse précise du lieu où se trouve la victime
Ne raccrochez que si la personne du service d’urgence vous le dit

Commencez le massage cardiaque

  • Les mains l’une sur l’autre, au milieu de la poitrine, faites 100 compressions par minute.
  • Ne pas arrêter le massage jusqu’à ce que les secours arrivent

Défibrillez

  • Utilisez un défibrillateur automatique si un appareil est disponible à proximité.
  • Laissez-vous guider par l’appareil. Il vous guide vocalement, étape par étape.
  • L’appareil est très simple d’utilisation et sans risque. Il déclenche un choc électrique que si nécessaire.

Astuce : Localisez le défibrillateur via l’application gratuite « Staying alive » qui recense les défibrillateurs dans le monde et qui permet facilement d'en signaler de nouveaux.

massage_cardiaque.jpg

massage_cardiaque.jpg, par servicecommunication